Qui êtes-vous Christian AMEDJI ?

Qui êtes-vous Christian AMEDJI ?

Je suis né sur les rives du Golfe du Bénin. Mes études m’ont naturellement amené en France. Ingénieur en informatique, j’ai intégré un groupe bancaire en 1994 et j’ai exercé plusieurs fonctions. A ce jour, je suis responsable « contrôle et conformité IT « . Je suis marié et père de 4 enfants.

 

 

Pour vous que représentent les Essarts-le-Roi ?

Parisiens pendant plusieurs années, mon épouse et moi avons voulu avoir un peu plus d’espace pour notre famille. Le cadre et les infrastructures (collège, piscine, gare, etc.) de la ville des Essarts-le-Roi nous ont convaincus de construire cette maison rêvée en 2007.  Cela fait 11 ans que nous y vivons.

Pourquoi faites-vous confiance à Raymond Pommet ?

En avril 2018, ma rue (7 maisons) a invité le Maire à venir nous expliquer « pourquoi notre rue était dans un état aussi délabré et quand il allait traiter le problème ? ».

Raymond POMMET est venu avec le responsable des services techniques. Il nous a expliqué très simplement les contraintes budgétaires de la commune, combien coûterait la remise en état de la rue.

J’ai perçu la gestion rigoureuse de la commune, les priorités et les actions engagées.

Il n’a fait qu’une seule promesse, et il l’a tenue.

Une fois élu, qu’apporterez-vous aux Essarts le Roi et à ses habitants ?

Je travaille déjà en binôme avec le futur adjoint au maire, chargé de la communication.

Nous lançons la mise en œuvre d’une application mobile interactive  pour tous afin de favoriser le lien social, les échanges intergénérationnels et une communication plus directe.

 

Qui êtes-vous Fernand LE BER ?

Qui êtes-vous Fernand LE BER ?

Je suis marié et père de 2 enfants qui ont effectué leur scolarité aux Essarts-le-Roi où nous habitons depuis 1979. J’ai effectué une grande partie de ma carrière comme ingénieur chez Renault à Guyancourt. Je suis actuellement à la retraite et depuis 2014 je suis Maire Adjoint à l’urbanisme.

 

Pour vous que représentent les Essarts-le-Roi ?

C’est une ville où j’ai choisi d’habiter il y à 41 ans. C’est une ville à la campagne qui a permis l’épanouissement de notre famille où il y a toutes les commodités et où il fait bon vivre.

 

Pourquoi faites-vous confiance à Raymond Pommet ?

Tout d’abord j’apprécie le travail d’équipe mené par Raymond POMMET. Les Maires adjoints ont une grande autonomie et les décisions sont collégiales. Par ailleurs l’ensemble des engagements pris auprès des Essartois en 2014 ont été respectés et c’est primordial pour gagner la confiance des électeurs.

Une fois élu, qu’apporterez-vous aux Essarts le Roi et à ses habitants ?

J’aimerais contribuer à la mise en œuvre d’un réseau de voies douces qui a été pré-étudié durant notre mandature en partenariat avec le PNR et participer au suivi de l’étude urbaine pour l’avenue de la gare menée en concertation avec les Essartois et en conformité avec notre Plan Local Urbanisme.

Qui êtes-vous Aurélia COTTE ?

Qui êtes-vous Aurélia COTTE ? 

Une femme curieuse, qui cherche constamment des solutions pour améliorer les situations. Dans la vie professionnelle, j’encadre une équipe de 8 collaborateurs en affaires juridiques et achats au sein de l’établissement pour l’insertion dans l’emploi.

J’aime la musique, la culture japonaise et les jeux vidéos et j’organise des sessions de jeux de rôle.

Pour vous que représentent les Essarts-le-Roi ?

C’est une ville dans laquelle je viens d’emménager car j’ai beaucoup apprécié le cadre le vie. Une petite ville, pas trop loin de Paris, avec les commerces de proximité nécessaires et des infrastructures scolaires. J’aime beaucoup l’environnement nature autour de la ville.

Pourquoi faites-vous confiance à Raymond Pommet ?

J’ai apprécié qu’il réponde à mes messages et surtout qu’il ne dise pas oui à tout et explique le non. Il est là pour gérer une ville de manière responsable et raisonnée et ne s’engagera pas sur ce qu’il ne peut pas faire. C’est cette honnêteté et sa maîtrise des sujets de la ville avec les contraintes et les enjeux qui m’ont inspirée (budget de la ville intercommunalité, urbanisme…).

Une fois élue, qu’apporterez-vous aux Essarts-le-Roi et à ses habitants ?

J’aimerais apporter ma pierre à l’édifice. Mon expertise en droit public et en achats me permettra de proposer des axes d’amélioration des contrats pour dégager des gains achats. J’aimerais également m’investir auprès des jeunes en proposant des activités de groupe.

 

Qui êtes-vous Jacky VINCENT ?

Qui êtes vous Jacky VINCENT ?
J’ai 53 ans et je suis originaire des Hauts de France. Je suis cadre à la Sécurité Sociale où je m’occupe de la maîtrise des risques. En couple, nous avons deux enfants qui sont scolarisés aux Essarts-le-Roi. Je suis passionné par la Culture sous toutes ses formes et notamment la littérature et la peinture. Je pratique le cyclisme au club des Essarts-le-Roi.
Pour vous que représentent les Essarts-le-Roi ?
Les Essarts-le-Roi est la ville que j’ai choisie en 2010, avec ma compagne, pour fonder notre foyer et élever nos enfants.  J’aime sa proximité avec la campagne et les forêts avoisinantes. Il y a encore un esprit village que j’apprécie tout particulièrement.
Pourquoi faites-vous confiance à Raymond Pommet ?
J’ai choisi Raymond Pommet pour son expertise et sa compétence. J’ai confiance en lui pour traiter correctement les projets et des dossiers de la commune. Sa gestion financière et sa prudence sont à saluer. Je ne l’ai jamais vu pris en défaut lors des différents Conseils municipaux ! Je sais également qu’il partage ma vision des Essarts-le-Roi. Conserver son esprit village ! Comme moi-même, il souhaite protéger la ville comme se fût le cas avec l’aire de grand passage des gens du voyage en début de mandature. Grâce à son action, nous avons pu éviter son implantation sur la commune.
Une fois élu, qu’apporterez-vous aux Essarts le Roi et à ses habitants ?
Le thème de la démocratie locale a beaucoup d’importance pour moi. Comme adjoint à la communication et la relation citoyenne, je souhaite moderniser la communication de la ville pour impliquer les Essartois dans l‘ information et les faire entrer dans le processus de décision. C’est important de mieux faire connaître les différents chantiers de la ville pour mieux rendre compte. C’est un acte citoyen. Je souhaite également organiser des réunions régulières entre les Essartois et le Conseil municipal pour faire des points de situation sur les différents projets en cours.

Qui êtes-vous Gersende FORESTIER ?

Qui êtes-vous Gersende FORESTIER ?

J’ai grandi dans une famille de 6 personnes en banlieue proche de Paris. Après avoir connu la grande ville, j’ai découvert peu à peu la campagne et j’ai succombé à l’appel de la nature à laquelle je porte un respect, un attachement et une fascination,  chaque jour, grandissants. Je suis d’ailleurs présidente d’une association environnementale.

Anciennement réalisatrice radiophonique et professeure de langues vivantes, espagnole, portugaise et française, je suis actuellement agricultrice en permaculture et bibliothécaire. Mes différents métiers m’ont permis de fréquenter tous les milieux sociaux, de m’y faire des amis et de connaître leurs besoins comme leurs motivations dans leurs parcours de vie.

J’ai pu également découvrir plusieurs pays où je me suis enrichie de projets citoyens et communaux divers et variés permettant lien social et soin du bien commun que sont un quartier, un village, des associations.

Pour vous que représentent les Essarts-le-Roi ?

Mon avenir. Je m’y suis installée il y a un an et demi, et j’y ai restauré une maison et installé une ferme. Je fréquente le marché et tous les commerçants de cette ville, la médiathèque ainsi que les chemins verts de balades. J’y apprécie les services disponibles sur place.
Un espace possible pour sensibiliser les citoyens au développement durable et au respect de l’environnement.

Pourquoi faites-vous confiance à Raymond Pommet ?

Raymond est une personne accueillante, qui pratique une politique du bien commun et ne rentre pas dans des schémas politiques pesants et malsains pour la vie des citoyens. J’apprécie sa maîtrise des différents dossiers communaux et sa façon d’intégrer tout type de personnes avec ou sans étiquette politique pour réaliser des actions citoyennes pour le bien de la commune.
Son intérêt pour l’écologie et ses réflexions autour du maintien de la nature au sein et autour des Essarts-le-Roi dans un environnement où l’Homme est dominant et se développe continuellement, m’ont semblé pertinents.

Une fois élue, qu’apporterez-vous aux Essarts-le-Roi et à ses habitants ?

Comme Conseillère municipale déléguée au Développement Durable, j’inviterai les citoyens à se regrouper autour des questions d’environnement durable.
Je souhaite proposer des missions de sensibilisations au recyclage, et ouvrir des espaces permettant le réemploi, le troc, la revente et la réparation de nos objets. Je vais proposer des activités nature, vélo, conservation de la biodiversité, lutte contre le gâchis, afin de créer une dynamique citoyenne et socialisante autour des sujets environnementaux. Je trouverai, avec l’aide des citoyens et des élus, des solutions et des idées qui pourraient aider les autres projets menés par la mairie et ses employés à ne pas oublier d’y inscrire la question écologique comme élément prioritaire. J’inviterai les citoyens à réfléchir sur l’alimentation et la production alimentaire ainsi que sur les transports verts, collectifs et partagés. Je poursuivrai l’action communale réalisée autour du respect des espaces verts et de leur développement écologique favorisant la biodiversité.

Qui êtes-vous Lionel DENAIS ?

Qui êtes-vous Lionel DENAIS ?

J’ai une formation d’ingénieur en Aéronautique et ai exercé plusieurs postes (techniques, après-vente) dans ce domaine et celui du spatial. Actuellement je suis en activité dans une grande société électronique de Défense où j’occupe un poste de Responsable des Achats après avoir vendu des équipements à la Direction Générale de l’Armement ainsi qu’à l’export sur plusieurs continents.

J’exerce depuis plus de 10 ans les fonctions de Président d’une Association Syndicale Libre de copropriétaires sur la ville des Essarts-le-Roi avec à l’actif de notre association la rétrocession des parties communes privatives en 2019.

Je suis conseiller municipal sortant de la liste menée en 2014 par Raymond POMMET. J’ai en outre représenté la commune des Essarts-le-Roi au Syndicat Intercommunal de Collecte et de Transport des Ordures Ménagères et, à ce titre, ai siégé à la commission d’appels d’offres de ce syndicat.

Pour vous que représentent les Essarts-le-Roi ?

Ma famille et moi-même sommes devenus Essartois en 2007 après une expérience de 20 ans en ville nouvelle (Montigny le Bretonneux). Ayant connu le caractère rural de cette ville (je voyais, le soir, les renards chassant leurs proies dans les champs de la ville nouvelle) puis l’urbanisation à outrance avec son corollaire : vie trépidante, transports urbains surchargés ; nous avons décidé de retrouver cette nostalgie d’une vie plus au calme où l’on peut admirer les bienfaits de la nature pendant les weekends.

Pourquoi faites-vous confiance à Raymond Pommet ?

La première mandature m’a permis de découvrir le fonctionnement d’une commune avec ses règles, ses problèmes mais aussi ses réalisations. Tout au long de cet apprentissage, Raymond a toujours été à l’écoute et un support sur les initiatives que j’ai prises dans le cadre de ces nouvelles fonctions.

Aujourd’hui, fort de cette expérience, c’est avec joie et confiance que je lui apporte mon soutien pour cette mandature. Cette confiance s’appuie sur sa personnalité d’homme de dialogue, fort de sa connaissance des dossiers, du tissu communal et des principaux interlocuteurs institutionnels (préfet, députés, présidents de régions, président du sénat, …) et de l’équipe pluridisciplinaire, cohérente et ouverte qui s’est associée à son projet.

Une fois élu, qu’apporterez-vous aux Essarts le Roi et à ses habitants ?

Comme adjoint aux travaux je m’appuierai sur ma première expérience d’élu et de président d’association pour aborder les problèmes relatifs à l’aménagement urbain, enjeu capital pour les Essartois. Malgré les travaux réalisés lors de la mandature précédente, le besoin de modernisation de nos infrastructures reste important ; il faudra donc trouver de nouvelles ressources pour les financer. Partenariat, subventions, développement économique seront les principaux maître mots de mon engagement.