Communiqué de la liste CAP Avenir

La liste CAP Avenir – Les Essarts le Roi condamne avec la plus grande fermeté les graffitis de toute nature apposés sur les affiches électorales des candidats et en particulier ceux véhiculant des propos haineux ou injurieux. « Ces démonstrations d’intolérance et de rejet sont des actes intolérables qui n’ont pas leur place dans une campagne électorale » a déclaré Raymond Pommet, chef de file de la liste CAP Avenir.

Une campagne électorale doit rester un débat de projets et d’idées, dans le respect du cadre et des valeurs de la République.

Lettre ouverte à Marie-Françoise Benteyn, par Dominique Petignat

Suite à l’annonce du maintien de la liste conduite par Marie-Françoise Benteyn au second tour des municipales, en dépit d’un score de 15%, nous publions ci-dessous une lettre ouverte que lui adresse l’une de nos colistières, Dominique Petignat, au nom d’une amitié de longue date.

Lettre ouverte à Marie Françoise Beynten, au soir du 28 juin

Marie Françoise,
Depuis 35 ans que nous nous connaissons, j’ai toujours admiré ton courage, ta force de caractère, ta ténacité et la droiture de tes opinions.
Que se passe-t-il aujourd’hui ? Où est la Marie-Françoise qui défendait bec et ongle les valeurs républicaines qui lui étaient si chères ?
Tu serais prête à laisser ta ville en pâture à la gauche, socialiste et communiste. Je ne veux pas croire que la haine t’aveugle à ce point. J’ai admiré le courage que tu as eu pour te présenter aux municipales. C’est une tâche difficile mais tu as montré une fois de plus ta détermination. Comment puis-je croire que c’est la même personne qui abandonne sa ville et ses valeurs ? Je ne peux pas croire que tu fasses passer tes intérêts personnels avant ton idéal politique et laisser les Essarts voué à une urbanisation grandissante et une évidente insécurité.
Si la gauche passe tu sais où les reproches s’adresseront, et tu n’auras plus que tes yeux pour pleurer. Tous ces gens qui ont voté pour toi, combien seront déçus.
Il est plus glorieux de sacrifier son amour propre pour faire triompher ses valeurs plutôt que persister dans un aveuglement qui jettera sur toi opprobre de toute une population.
Voilà ce que je voulais te dire au nom d’une amitié dont tu ne veux plus mais que je te garde.
Bien sincèrement
Dominique

L’impact financier de la crise sanitaire sur les communes

Une étude publiée par l’Association des Maires de France (AMF) souligne l’impact de la crise sanitaire sur le budget des communes. Aux Essarts-le-Roi comme ailleurs, nous devons faire face à un déséquilibre budgétaire qui se traduit :

  • par des dépenses supplémentaires imprévues liées aux mesures de protection qu’il a fallu mettre en oeuvre (gels, masques, produits d’entretien et de désinfection, équipements divers de protection…), à des présences renforcées de certains agents municipaux, et au contraire à un appel ponctuel à la sous-traitance pour compenser des absences d’agents placés en retrait;
  • et des manques de recettes tels que la gratuité accordée aux loyers de la maison médicale et l’absence de recettes de services notamment en périscolaire.

Notre capacité d’autofinancement va s’en trouver provisoirement diminuée, au moins pour l’année 2020 et peut-être au-delà.

Plus que jamais, il faudra pratiquer une gestion rigoureuse du budget communal. En ces temps de campagne électorale où les belles promesses fleurissent, méditons cette parole de Philippe Bouvard : « On devrait se méfier davantage des promesses des politiques puisqu’ils ne peuvent nous faire de cadeaux qu’avec ce qu’ils nous prennent ».

Si un candidat vous offre la lune, alors demandez-lui ce qu’il vous prend.

La crise sanitaire compromet la capacité d’autofinancement des communes